Calcul de l’impôt 2017 sur le revenu 2016

le revenu 2016

Désormais, le nouveau barème pour le calcul de l’impôt sur le revenu de 2016 est disponible. Il est donc temps de commencer à calculer vos dues que vous devez au Trésor public. Comme l’inflation n’est que de 0,1 % cette année, les seuils des tranches ne sont pas très différents de l’année précédente, en réalité, ils pourraient même être plus bas pour ceux qui ont un faible revenu.

Une baisse de l’impôt en 2017

Pour commencer, sachez que le nouveau barème pour l’impôt sur les revenus cette année ne comporte pas de beaucoup de changement comparé aux budgets précédents. Si la première tranche d’imposition a été annulée en 2015, en 2017 le Gouvernement envisage simplement un allègement des impôts pour les foyers qui ont un revenu inférieur à 1 700 euros par mois ou 3 400 euros pour un couple. En effet, les mesures sur la première tranche d’imposition ont également été accompagnées de la diminution des plafonds du quotient familial, une mesure qui a heurté de plein fouet les foyers à revenus moyens. Mais cette année promet un léger changement.

 Comment calculer l’impôt à payer en 2017 ?

Le calcul de l’impôt sur les revenus en 2017 sera fixé sur une formule basée sur les nouveaux barèmes, n’hésitez pas à utiliser un simulateur d’impôt pour vous faciliter la tâche. Pour résumer ce nouveau barème, les tranches d’imposition seront comme ci-dessus :

  • Pour les moins de 9 710, le taux est de 0 %
  • Pour les plus de 9 711 à 26 818, le taux est de 14,00 %
  • Pour les plus de 26 819 à 71 898, le taux est de 30,00 %
  • Pour les plus de 71 899 à 152 260, le taux est de 41,00 %
  • au-delà de 152 26, le taux sera de 45 %

Les mesures pour le budget 2017

Sachez par ailleurs que la principale mesure du budget de 2017 pour les particuliers sera la baisse forfaitaire de l’impôt surtout pour les ménages avec un faible revenu. Ainsi, comme l’année dernière, le calcul de la décote sera changé afin de réduire l’impôt sur le revenu pour les foyers dont les revenus sont inférieurs) 1 700 euros. Dans cette même optique, le plafond applicable au quotient familial a également été beaucoup réduit.

Pour les entreprises, le taux de l’impôt sur les sociétés ou IS passe également de 28 % pour tous les professionnels dont le bénéfice taxable atteint 75 000 euros cette année.