Calculer en ligne son impôt sur le revenu

impôt sur le revenu

Les transactions en matière de fiscalité sont aujourd’hui simplifiées grâce à internet. En effet, il est actuellement possible de faire des déclarations de revenus en ligne, de faire des paiements, de consulter son compte… Mais que faire pour calculer son impôt sur le revenu en ligne.

Le choix du taux à appliquer

En effet, le taux d’imposition est classé par tranche, car l’Impôt sur le revenu fait partie des impôts progressifs. Ainsi, un contribuable à faible revenu paiera une petite somme, alors que dans le cas contraire, il sera fortement taxé.

Certes, le principe est simple. Il suffit de vérifier dans quelle tranche se trouve la base imposable. Ainsi, après l’avoir défini, prenez le taux applicable et multipliez-le par la base.

Quelques détails importants !

Toutefois, prenez en compte les tranches ci-après :

  • Pour les revenus jusqu’à 9 710 : 0%
  • de 9 711 à 26 818 : 14%
  • de 26 819 à 71 898 : 30%
  • de 71 899 à 152 260 : 41%
  • plus de 152 260 : 45%

De ce fait, le calcul n’est pas si simple que cela en a l’air. De même, il faudrait trancher le salaire par catégorie pour obtenir le montant à payer. Si le contribuable a un salaire de 35 000 euros, il aura à payer

  • 9 710*0 = 0
  • 26 818-9700 euros= 17 118 euros*0 ;14= 2 396,52 euros
  • Et le reste 8 181 euros*0,3= 2 454,3 euros

Le montant de l’impôt sur le revenu à payer est alors de 4 850,82 euros. Et à chaque fois que la valeur dépasse la tranche, celle-ci sera frappée du taux équivalent, qui sera plus élevé.

L’avantage des simulateurs en ligne !

Pour vous faciliter la tâche, il est fortement conseillé de passer par un simulateur en ligne. Il s’agit d’un calcul de l’impôt sur le revenu à payer en 2017, c’est-à-dire de l’imposition des revenus en 2016. Ce système permet d’obtenir son imposition en quelques instants, en entrant les données nécessaires. Le service peut être associé aux informations sur les prélèvements sociaux à effectuer durant toute l’année.

Vous avez deux possibilités :

  • Soit, vous optez pour le modèle simplifié pour déclarer les salaires, les pensions ou les retraites, ainsi que les revenus fonciers, les revenus de valeurs et capitaux mobiliers pour en déduire les charges (pensions alimentaires, frais de garde d’enfants, dons aux œuvres, etc.)
  • Soit vous demandez le modèle complet, sur lequel s’ajoutent aux déclarations ci-dessous les autres revenus libéraux