Investissements financiers et défiscalisation : comment se faire accompagner ?

Investissements financiers et défiscalisation

Tout comme l’investissement dans l’immobilier, certains investissements financiers peuvent également ouvrir droit à des avantages fiscaux non négligeables. Pour y voir plus clair et réduire les risques, mieux vaut demander conseil à un professionnel du secteur.

Quels sont les produits financiers bénéficiant d’une défiscalisation ?

Il existe actuellement plusieurs placements financiers qui peuvent vous permettre d’obtenir des avantages fiscaux plus ou moins importants. Les FCPI ou Fonds communs de placement dans l’innovation séduisent de nombreux investisseurs. L’objectif du gouvernement est de favoriser les placements dans les PME françaises innovantes. En effet, ils ouvrent droit à une réduction d’impôt sur le revenu ou sur la fortune de 25 % des sommes versées, avec un plafonnement de 12 000 euros. De plus, les plus-values sont exonérées. Les FIP ou Fonds d’investissement de proximité offrent les mêmes avantages fiscaux. La différence ? Il faudrait investir dans des PME régionales non cotées.

Le contrat d’assurance vie permet de mettre de côté de l’argent, mais aussi de faire bénéficier à ses proches une fiscalité plus avantageuse. Si l’assuré et les bénéficiaires sont différents, en cas de décès, la somme perçue n’est pas soumise au barème des successions, mais à un régime spécifique. De même, les intérêts sont exonérés d’impôt sur le revenu, s’il n’y a pas eu de rachat partiel ou total.

En outre, l’investissement dans une PME permet d’obtenir une réduction de l’ISF de 50 % du montant des versements, à la limite de 45 000 euros. La condition ? La PME doit respecter certains critères pour l’exonération d’ISF. S’il s’agit d’une SOFICA ou Société de financement d’œuvres cinématographiques (SOFICA), la réduction fiscale sur l’IR est de 30 % des sommes investies. Ce ne sont que quelques exemples. Pour vous aider à mieux cerner les meilleurs investissements, il est fortement recommandé de faire appel à un conseiller financier. Vous pouvez par exemple contacter le cabinet de julien vautel pour vous aider à trouver les placements les plus adaptés à votre profil et optimiser vos impôts.

Investissements financiers : pourquoi se faire accompagner ?

L’une des principales raisons qui doivent vous pousser à demander l’accompagnement d’un expert est de pouvoir maîtriser le projet et de contrôler les risques. Vous attendez un retour sur investissement positif ? Il faut investir au bon moment et au bon endroit.

Un spécialiste sera également à vos côtés pour vous aider à mesurer judicieusement le montant à investir. Il vous apportera son expertise en termes de gestion patrimoniale et vous accompagnera tout au long du projet. Étant au courant des changements récemment apportés à la loi de finances, il sera en mesure de vous guider dans vos choix et de répondre à vos questions.

Le recours à un professionnel permet aussi d’avoir la certitude que l’opération se déroule dans les meilleures conditions. Ce dernier aura une vision d’ensemble sur toutes les possibilités et vous listera les investissements les plus avantageux correspondant à votre profil. Vous bénéficierez également d’un conseil sur mesure. Son objectif est de vous aider à optimiser la réduction d’impôt.

Quel professionnel engager pour étudier les solutions de défiscalisation ?

Vous souhaitez trouver les meilleurs moyens pour défiscaliser légalement ? Le gouvernement a mis en place de nombreuses incitations fiscales. Ainsi, il est souvent difficile de s’y retrouver. Pour faire des choix éclairés, le recours à un expert s’avère indispensable.

Pour profiter de bons conseils, vous avez plusieurs alternatives :

les banques

Les banques et les organismes financiers peuvent vous conseiller en matière de défiscalisation. Toutefois, leurs compétences dans ce domaine sont limitées ainsi que les produits proposés.

les cabinets de défiscalisation

Les équipes qui composent les cabinets de défiscalisation sont bien formées. Spécialisées dans ce métier, elles peuvent vous proposer plusieurs solutions. Le hic ? Certains cabinets ne sont pas neutres et guident leurs clients vers des investissements qui peuvent leur apporter des intérêts.

et les conseillers en gestion de patrimoine

Un conseiller en gestion de patrimoine peut travailler au sein d’un groupe ou pour son propre compte. C’est un expert ayant des connaissances solides en investissement financier. Il est donc capable de proposer à ses clients des stratégies sur mesure et adaptées à leurs profils. À la différence d’un courtier, ses prestations sont basées sur l’accompagnement et le conseil.

Pour vous aider à prendre la bonne décision, rencontrez plusieurs professionnels et comparez les offres. C’est gratuit et sans engagement.

Comment trouver le bon prestataire ?

Pour profiter d’un accompagnement de qualité et personnalisé, il faudrait se tourner vers un prestataire compétent et réputé. Les témoignages et avis en ligne peuvent vous aiguiller dans vos choix. Ensuite, privilégiez un professionnel ayant une certaine expérience dans le domaine, suivi des formations adéquates, et collaborant avec de nombreux partenaires. Ce sont des atouts indéniables. Certains se sont également spécialisés dans un domaine précis. Par exemple, julien vautel offre des conseils sur mesure aux personnes intéressées par les produits structurés.

En outre, un conseiller doit avoir au moins l’une des accréditations suivantes pour exercer le métier : Compétence juridique appropriée, Conseiller en Investissements financiers, Courtier en assurance, Intermédiaire en Opérations bancaires, Démarcheur financier ou Agent immobilier. C’est un gage de professionnalisme. Enfin, faites le point sur la rémunération. Le coût du service peut aller de quelques centaines à quelques milliers d’euros et peut prendre deux formes : des honoraires ou des commissions.