Immobilier : 5 solutions pour payer moins d’impôts

scpi de rendement

Dans le secteur immobilier, il existe plusieurs solutions de défiscalisation qui peuvent vous permettre de profiter librement de vos revenus complémentaires. Vous vous demandez quelles sont ces solutions ? De l’investissements en société civile de gestion en passant par les différents dispositifs comme la LMNP, découvrez les 5 solutions qui vous permettront de payer moins d’impôts.

1. Investir dans des sociétés civiles de placement immobilier

Malgré qu’il existe différents types de sociétés civiles de placement immobilier, leur fonctionnement reste généralement le même. Lorsque vous investissez dans une SCPI, vous pouvez ainsi investir dans un ensemble de biens immobiliers et non dans un unique bien. En réalité, vous n’êtes pas le seul à investir dans cet ensemble de biens. Les sociétés de gestion collectent des fonds auprès de plusieurs investisseurs et elles utilisent ensuite ces fonds afin d’acquérir un ensemble de biens. Elles vont également se charger de tout ce qui concerne la gestion de patrimoine : recherche de locataire, réalisation de travaux ou encore paiement des charges. En tant qu’investisseur, vous possédez des parts qui vous font bénéficier de revenus complémentaires. Plus précisément, les sociétés de gestion de type fiscal donnent à l’investisseur la possibilité de défiscaliser et d’épargner.

Pour ce faire, elles passent par des dispositifs de réduction d’impôt et cherchent à acquérir des logements dans les points géographiques éligibles aux différentes options de défiscalisation. Aussi, d’autres sociétés de gestion vous permettront de bénéficier d’une plus values à travers une réduction d’impôt plus ou moins considérable selon la valeur de votre investissement.

2. Investir en nue-propriété

L’investissement en nue-propriété est l’affaire des contribuables qui disposent d’un patrimoine immobilier conséquent. C’est une solution qui fonctionne sur le principe du démembrement immobilier. Pour être plus précis, il est question de séparer le droit de propriété entre l’usufruitier et la personne considérée comme le nu-propriétaire. En recevant une décote à un taux donnée sur le prix d’achat, le propriétaire du bien abandonne ses loyers et les charges sur une période bien précise. Pendant ce temps, l’investisseur jouit de la propriété totale du bâtiment. Du point de vue de l’IFI, un bien en nue-propriété n’est pas considéré dans l’assiette taxable.

3. Le dispositif Denormandie

Le dispositif Denormandie est adapté pour les personnes qui souhaitent investir dans l’immobilier ancien. Son objectif est d’encourager et d’assurer les travaux de rénovation dans les zones géographiques caractérisées par des logements vétustes, en mauvais état ou inhabités. En fait, ce dispositif offre deux avantages pour un investisseur. En effet, celui-ci bénéficie à la fois d’un logement à un prix assez intéressant et d’une défiscalisation immobilière à terme. Toutefois, il se retrouve dans l’obligation de rendre effectives les activités de rénovation tout en respectant les conditions liées au dispositif et des travaux de remise en état de l’immobilier locatif (matériaux, ingénieur des travaux, délai et condition énergétique). Vous pouvez vérifier si une commune est éligible au dispositif Denormandie à travers une simulation du service public.

La valeur de la réduction d’impôt du dispositif Denormandie est évaluée au prix de revient des logements. Le prix de revient prend en compte l’ensemble des fonds utilisés pour l’achat des biens ainsi que les différentes sommes liées aux dépenses de rénovation. Aussi les avantages liés à la fiscalité sont répartis sur toute la durée de location des logements. Le pourcentage des réductions d’impôt sur le revenu dépend de la durée de location : 12% pour une location sur une période de 6 ans, 18% pour une période de 9 ans et 21% pour une période de location de 12 ans.

4. Le dispositif Pinel

Le dispositif Pinel est destiné aux investisseurs qui souhaitent acquérir des bâtiments d’habitation collectifs, neufs ou sur le point d’être achevés. Les bâtiments concernés doivent aussi être situés dans des secteurs géographiques précis (où la demande locative est supérieure à l’offre). La réduction d’impôt pour la loi Pinel s’élève à 12% de la valeur de revenu net de l’investissement pour un engagement de 6 ans, 18% pour un engagement de 9 ans et 21 % pour un engagement de 12 ans. Il faut cependant préciser que ces taux ne resteront pas identiques dans les années à venir. Ils seront fortement revus à la baisse. Pour bénéficier du dispositif Pinel, vous devez respecter les conditions suivantes :

  • investir dans un logement neuf et destiné à une location pour une période de 6 ; 9 ou 12 ans ;
  • le bâtiment doit être situé dans une zone dite tendue ;
  • la location doit être effectuée au plus tard le douzième mois après l’achèvement des travaux ;
  • les logements doivent respecter les normes énergétiques.

5. Le statut de loueur meublé non professionnel (LMNP)

Le statut LMNP concerne les propriétaires de bien immobilier meublé et loué comme résidence principale ou résidence saisonnière. Les logements gérés par les services de tourisme, les services pour étudiants, pour senior ou pour affaires sont aussi concernés. La rentabilité réside dans le fait que c’est une solution qui permet de générer des revenus peu, voire non fiscalisés à travers l’amortissement de bien et la déduction des charges.

Comment bénéficier du statut LMNP ?
Profiter d’avantages fiscaux en investissant en LMP