Investir en résidence étudiante et payer moins d’impôt

Une résidence universitaire doit être destinée à 70 % par des étudiants et pour au moins un trimestre. Il s’agit de logements meublés avec une kitchenette, un lit, une armoire et un bureau, une salle d’eau privative ou partagée… Ils se situent en général à proximité des universités, des campus, des arrêts de bus, des lignes de métro ou de tramway.

Investir dans une résidence étudiante : un amortissement rapide

Ainsi, pour louer une résidence étudiante, il faut répondre à ces diverses exigences. Mais avec ce type d’investissement, vous êtes certain de réaliser de bonnes affaires. La demande en locations meublées pour étudiants est de plus en plus importante. En effet, le nombre d’étudiants augmentent fortement dans les grandes villes. L’éducation Nationale constate même une croissance d’environ 2 % par an. Or l’État ne parvient pas à proposer une offre de logements conséquente. De plus, le prix des résidences universitaires demeure peu élevé et les loyers sont en général payés en temps et en heure. Les jeunes peuvent en effet avoir un garant en plus d’une assurance loyer impayé. Avec l’investissement en résidence étudiante, vous pouvez bénéficier d’un bail commercial afin de garantir le paiement des loyers, que les studios soient habités ou non. Ainsi, en louant les logements meublés, vous pouvez prétendre à un rendement de 3,2 à 3,8 % par an.

Bénéficier d’une réduction d’impôt et être exonéré des charges

Le second avantage réside dans le fait que cette LMNP ou Location Meublée Non-Professionnelle vous permet de réaliser une déduction fiscale. Afin de bénéficier d’une réduction d’impôt pour les locations meublées, il suffit de déclarer son loyer annuel brut dans la case BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux) et s’être déclaré au greffe du tribunal de commerce. Ce régime permet de rentabiliser une partie du bien immobilier entre 20 et 30 ans. Durant ces années, vous percevez les loyers nets d’impôts. Par contre, si vos recettes sont supérieures à 32000 € par an, vous devez les déclarer dans le régime réel et déduire vos charges locatives, vos intérêts d’emprunt, vos impôts fonciers ainsi que l’amortissement du bien. Afin de réaliser au mieux ce projet et de bénéficier de cette fiscalité, les conseillers de euodia.fr répondent à toutes vos questions et peuvent vous aider dans vos démarches. L’ensemble des produits financiers et immobiliers disponibles sur le marché vous sont dévoilés par l’équipe. EUODIA est spécialisée dans le courtage en prêt immobilier et assurance. Il suffit de remplir vos données d’informations sur l’application pour être mis en relation avec un conseiller, sans frais ni engagement.

Déléguer la gestion du parc immobilier

Aux bénéfices fiscaux, s’ajoute l’avantage d’une tranquillité d’esprit. Vous êtes en effet affranchi des tâches administratives, des travaux d’entretien, de rénovation, d’équipement… En effet, dans le cas de ce type de locations meublées, une société de gestion est chargée du parc immobilier. Quelques conditions sont à remplir lorsque vous investissez dans ces logements meublés. Vous ne pouvez vendre la résidence avant 9 ans suivant le dispositif Censi-Bouvard. Même si vous êtes exemptés des travaux et tâches diverses qui incombent à tout propriétaire, il faudra vous assurer de la bonne réputation du gestionnaire. Il doit être expérimenté dans le domaine afin d’offrir les meilleurs services à vos locataires et d’assurer l’entretien optimal de la résidence.

Immobilier : 5 solutions pour payer moins d’impôts
Comment bénéficier du statut LMNP ?