Qu’est-ce que la taxe foncière et dois-je la payer ?

Qu’est-ce que la taxe foncière et dois-je la payer ?

La taxe foncière est la taxe locale annuelle sur la propriété foncière et immobilière et peut être divisée en taxe foncière sur les propriétés bâties et en taxe foncière sur les propriétés non bâties. Cet article ne traite que du premier.

La taxe foncière comprend plusieurs taxes et charges supplémentaires, dont une taxe de collecte des ordures ménagères pour les communes où ce service est fourni. Les fonds collectés sont répartis entre la commune, le groupe de communes auquel appartient la commune et le département.

Qui paie la taxe foncière ?

La taxe foncière est payable sur toutes les habitations, qu’elles soient utilisées pour des vacances ou une résidence permanente. Il doit être payé par la personne qui est propriétaire du bien au 1er janvier de l’année en question. Les années d’achat / vente d’un bien immobilier, la taxe foncière pour l’année est normalement répartie au prorata entre le vendeur et l’acheteur.

Comment la taxe foncière est-elle calculée ?

La taxe foncière est basée sur la valeur cadastrale « locative » du bien. Cette valeur est réduite d’un abattement de 50% et les tarifs sont fixés au niveau de la commune, ils varient donc en fonction de l’emplacement du bien. Les valeurs locatives étaient basées sur celles en vigueur en 1970 et, bien qu’elles auraient dû être mises à jour régulièrement, beaucoup ne l’ont pas été. Conscient de cela, le gouvernement français a entamé un processus de mise à jour des valeurs cadastrales et, par conséquent, des augmentations d’impôts pourraient être en cours pour certains. Les demandes de taxe foncière sont normalement envoyées en septembre / octobre et sont payables au milieu du mois suivant. Il est possible d’opter pour le paiement de la taxe par mensualités.

Qui est exonéré de la taxe foncière ?

Les personnes résidant en France peuvent être exonérées du paiement de la taxe foncière due au titre de leur résidence principale dans les situations suivantes :

  1. Ils bénéficient de ces prestations de l’Etat : allocation supplémentaire d’invalidité ; allocation de solidarité aux personnes âgées (allocation de solidarité pour les personnes âgées) ; allocation aux adultes handicapés (allocation aux adultes handicapés) et leurs revenus sont inférieurs à certains seuils ;
  2. Ils sont âgés de plus de 75 ans et leurs revenus sont inférieurs à certains seuils.

Les personnes entrant dans la catégorie finale peuvent également bénéficier d’une exonération de la taxe foncière due sur tout deuxième bien dont elles sont propriétaires. Pour les couples mariés ou pacsé, il suffit que l’un des partenaires remplisse la condition d’âge ou bénéficie de l’allocation adulte handicapé.

Qui bénéficie d’un allégement partiel de la taxe foncière ?

Pour ceux qui résident fiscalement en France, sont âgés de 65 à 75 ans, et qui atteignent les seuils de revenus définis ci-dessus, il y a une réduction de 100 € de la taxe foncière due sur leur résidence principale.

De plus, les personnes dont les revenus modestes sont inférieurs à certains seuils, et qui ne sont pas assujetties à l’impôt sur la fortune français, peuvent bénéficier d’une réduction de leur taxe foncière sur leur résidence principale. La réduction est limitée à la fraction de la charge totale de taxe foncière qui dépasse 50% de leur revenu (généralement le RFR avec quelques ajustements).

Pour une personne seule avec une part de famille, le seuil de revenu est de 10 708 €. Celui-ci est augmenté de 2 856 € par demi-action supplémentaire.

En réalité, cela ne profite qu’à ceux qui paient une taxe foncière très élevée et qui ont un flux de revenus très faible.

Qu’en est-il des nouvelles constructions et des rénovations ?

Les constructions neuves, les ajouts substantiels aux bâtiments existants et les immeubles en pleine rénovation sont exonérés de la taxe foncière pendant les deux premières années suivant l’achèvement des travaux, à condition que les travaux soient déclarés aux autorités locales dans les 90 jours suivant leur achèvement (formulaires H1 H2 ou 6704 IL normalement).

Certains projets de rénovation ou de construction neuve qui satisfont aux exigences d’efficacité énergétique peuvent voir l’exemption de deux ans portée à cinq ans.

En outre, les bâtiments ruraux, c’est-à-dire les bâtiments utilisés exclusivement et en permanence à des fins agricoles, sont également exonérés. Ces bâtiments peuvent continuer à être exonérés si l’activité agricole cesse mais les bâtiments ne sont alors pas utilisés à une autre fin.

Devez-vous payer la taxe foncière si le bien est vacant ?

Les immeubles vacants peuvent être exonérés de la taxe foncière sous certaines conditions, mais peuvent ultérieurement être exposés à une taxe spécifique sur les immeubles vacants. Cette exemption de propriété vacante ne s’applique pas aux résidences secondaires qui peuvent être vides en dehors des périodes de vacances ou de location.

Vous devriez vous adresser à votre bureau des impôts local pour obtenir plus de détails sur toute autre exonération potentielle disponible dans votre région.