Comment contester une facture fiscale incorrecte ?

Comment contester une facture fiscale incorrecte ?

De plus en plus ces dernières années, des erreurs très significatives apparaissent dans les avis d’impôts, presque toujours en faveur de l’administration fiscale. Une fois que vous vous êtes remis du choc d’une facture inopinément importante, que devez-vous faire ensuite ?

Tout d’abord, veuillez considérer la possibilité que le bureau des impôts ait raison, alors n’oubliez pas d’être gentil et courtois lorsque vous leur parlez et expliquez votre problème. Offrez vos remerciements s’ils corrigent rapidement l’erreur. Il est inutile d’être en mauvais termes avec votre bureau local des impôts.

Si vous êtes absolument convaincu qu’une erreur a été commise, que devez-vous faire ?

Ceci est un plan d’action suggéré : quelle que soit l’action que vous décidez d’entreprendre, assurez-vous de la faire le plus rapidement possible.

  1. Envoyez un e-mail à votre bureau des impôts. C’est l’un des moyens les meilleurs et les plus rapides pour enregistrer vos préoccupations. Si vous avez la chance d’avoir un bureau des impôts efficace, cela peut bien fonctionner. Votre facture fiscale aura un email pour votre bureau des impôts, qui ressemblera à ceci : sip.(Nom de la ville)@dgfip.finances.gouv.fr
  2. La visite du site impots.gouv.fr est une autre option possible. Connectez-vous à votre compte en sélectionnant l’option suivante : Effectuer une démarche> faire une réclamation> réclamation sur l’impôt sur le revenu
  3. Si vous êtes un francophone compétent ou que vous connaissez quelqu’un qui est et est heureux de vous aider, une visite au bureau des impôts devrait obtenir le résultat le plus rapide. Si vous pouvez obtenir un rendez-vous avec un inspecteur, vous passerez beaucoup moins de temps à attendre. Appelez ou envoyez un e-mail pour prendre rendez-vous. Pendant les périodes très chargées, il suffit de se présenter et de prendre des billets. Souvent, une rencontre en face à face fonctionne bien et si vous êtes très chanceux vous pouvez obtenir une correction, un dégrèvement, sur place.

Que se passe-t-il s’ils ne sont pas d’accord et déclarent que le chiffre demandé est valable ?

  1. Envoyez une lettre recommandée. Vous avez rencontré l’inspecteur et ils ne sont pas d’accord, mais vous avez besoin que la demande fiscale soit formellement mise en lice pour progresser. Vous pouvez le faire avec l’inspecteur, mais ces demandes verbales peuvent « se perdre ». Une lettre officielle envoyée avec accusé de réception doit être formellement reconnue et ne peut être ignorée. Une fois que vous avez confirmé par écrit que la demande est en litige, vous pouvez passer à l’étape suivante.
  2. Le conciliateur fiscal. Ceci est juste un département du même bureau des impôts. Tant que vous savez pourquoi vous ne devriez pas payer la taxe et exposez clairement votre argument, ils examineront la demande et statueront souvent en votre faveur, en offrant le dégrèvement. Cela fonctionne pour nous presque tout le temps, pratiquement personne n’a à passer à l’étape suivante
  3. Le médiateur (le médiateur des ministères économiques et financiers). Ce n’est pas une section du bureau des impôts local, mais un bureau de la région qui a le droit de passer outre le bureau des impôts local. Notez que cela peut prendre beaucoup de temps, le problème suivant est donc…

Que faire de la facture ?

La médiation peut prendre beaucoup de temps, la date limite de paiement est donc généralement passée. C’est certainement un domaine de stress. Si la facture est abordable, nous vous conseillons souvent de la payer et de la réclamer. Vous pouvez vous demander pourquoi payer si c’est faux. S’il est en conflit avec le bureau des impôts, il y a rarement un problème, mais une fois qu’il parvient au médiateur, l’instruction du bureau des impôts au Trésor français est que la facture est due et qu’ils la prélèveront simplement sur votre compte bancaire – avec pénalités ! Il est clair que les pénalités seront également remboursées si la décision ultérieure est en votre faveur. Si vous payez la facture, il n’y aura pas de mauvaise surprise, pas de pénalités et la planification est plus facile. Stressant, mais beaucoup moins.

3 ou 4 mois est une durée habituelle pour la médiation, mais cela peut prendre plus de temps. Que devriez-vous faire ensuite s’ils refusent ?

Une action en justice. La médiation est lente mais approfondie. Si la médiation rejette votre réclamation, vous devez prendre conseil auprès d’un professionnel et être absolument sûr d’avoir une réclamation avant de franchir cette étape. Faites-le immédiatement, car vous disposez d’un temps limité pour entreprendre cette action.

Qu’en est-il de l’année prochaine ?

Conservez un dossier de toutes les communications et assurez-vous qu’elles sont propres, ordonnées et en ordre. Cela facilitera les futures réunions. Enregistrez les dates et heures exactes des conversations avec autant de détails que possible. S’ils répètent la même erreur – et cela arrive plus souvent que vous pourriez le penser – alors il est bon de savoir que vous pouvez facilement leur rappeler ce qui s’est passé l’année dernière et épargner à tout le monde du temps et des ennuis.