Comment tirer le meilleur parti de votre 13ème mois ?

Chaque année, le mois de novembre arrive et on ne dit rien d’autre : 13e salaire ! Pour beaucoup, le salut de la dette. Pour d’autres, la possibilité de réaliser un rêve. Pour investir, pour faire une réservation. Dans toutes les options, la recommandation est unanime: évaluer la réalité financière et les possibilités, avant de sortir dépenser ou gagner cet argent supplémentaire indûment. Les enquêtes officielles montrent, chaque année, que les travailleurs n’ont pas l’habitude d’épargner le 13e salaire. La plupart utilisent cet argent pour payer des dettes ou faire des achats. Ci-dessous quelques possibilités pour tirer le meilleur parti de son 13e salaire en utilisant cet argent de manière plus intelligente.

Dettes et fin de l’année

Profiter 13eme salaire afin de payer ses dettes est une priorité logique pour un salarié endetté. La liste des débits peut être longue, comme les cartes de crédit, les chèques spéciaux et les prêts. En cas de doute sur le montant à régler en premier, savoir choisir toujours ceux dont les taux d’intérêt sont les plus élevés est essentiel. Les chèques spéciaux et les cartes de crédit ouvrent la voie. Si la valeur du 13ème n’est pas suffisante pour tout payer, négocier. Profiter de l’occasion pour en rembourser une partie et renégocier la dette à de meilleures conditions. Sans dette, essayer de réaliser un ou plusieurs versements comme épargne. La saison de fin d’année est généralement très coûteuse. Les achats de Noël, les dépenses des vacances scolaires, les amis cachés et les réunions sont souvent des dépenses inévitables. Ainsi, pour échapper à ces engagements, profiter d’une partie du 13e salaire pour ne pas avoir à utiliser de réserves ou à s’endetter. En effectuant des achats, rechercher les prix et comparer pour économiser. Le conseil est également de faire une liste de ce qu’on a l’intention de dépenser pour les achats, le dîner, les cadeaux, et de stipuler un montant maximum pour chaque catégorie. Faire attention pour la période de soudure, car après Noël et la fête de fin d’année, le mois de janvier est plus difficile à passer.

Début de l’année et rêve

Pour la grande majorité, le début de l’année est synonyme de nombreux engagements financiers. Pour ceux qui ont des enfants, l’inscription, les frais de scolarité et les fournitures scolaires prennent une grosse part du budget. En outre, les taxes, ainsi que l’assurance automobile, sont également à payer en début d’année. Il y a aussi les colis de courses de fin d’année qui commencent à arriver. Réserver et profiter 13eme salaire pour janvier est une bonne tactique. De cette façon, le mois de janvier serait facile à supporter, pas besoin de faire une avance sur salaire. Tout le monde a un rêve, et la plupart du temps, avoir des ressources financières est une nécessité pour que ce rêve devienne réalité. Un voyage, réhabiliter sa propre maison ou faire une retouche peinture, la voiture de l’année, un travail sur la maison ou tout autre objectif peut être réalisable à condition de savoir profiter 13eme salaire. Créer une réserve spécifique pour ce rêve, et faites-la grossir avec cet argent supplémentaire de fin d’année. Mais épargner est aussi une bonne initiative car en cas d’arrêt maladie, ou fin de contrat travail prévu selon le code travail, il est parfois encore difficile de trouver des offres d’emploi. Donc épargner en faisant de versement prime suivant montant du salaire brut, salaire annuel ou salaire mensuel avec une compagnie d’assurance est vraiment conseillé pour  profiter 13eme salaire.

Épargner

Il est vrai que les salariés sont généralement en sécurité sociale selon le contrat travail établi et le code travail en vigueur, mais leur salaire mensuel ne leur permet pas de subvenir aux accidents imprevus. Alors même si c’est si difficile, l’épargne est essentielle. Profiter 13eme salaire pour faire des épargnes. Des imprévus peuvent survenir, et personne ne peut pas se permettre de ne pas avoir de réserve d’urgence. Même si c’est peu, économiser chaque mois pour les dépenses de fin et de début d’année, profiter-en pour constituer ou alimenter la réserve d’urgence. L’épargne est l’investissement le plus assuré, en traitant avec des entreprise d’assurance, effectuant de versement prime, pour éviter tout arrêt maladie. Cela permet d’avoir une sécurité sociale. Prévoir avec le salaire annuel ou salaire mensuel la possibilité d’épargner en contractant avec un assureur pour toucher à la fin de contrat travail de prime activité, droit prime, prime versée. Il est donc nécessaire de se contracter avec un assureur. Il est compétent pour faire le calcul prime ainsi que le droit prime qui doit verser selon le salaire brut d’un travailleur afin que celui-ci puisse toucher le prime versée ou ou prime année en cas d’accident du travail conduisant à un arrêt maladie du salarié. A part les épargnes, il existe plusieurs autres investissements, à faible risque et plus rentables. Investir, envisager d’investir tout ou partie de cette somme, commencer à réfléchir à l’affaire. Rechercher des informations sur les marchés financiers ou l’aide d’un expert, il n’est pas compliqué d’entrer dans ce monde. Mais avant de commencer, analyser le temps nécessaire pour récupérer cet argent (à court, moyen ou long terme), les modalités d’investissement, la rentabilité, les taxes et le risque encouru. Il est possible de commencer avec une faible somme d’argent et de gagner en sécurité pour des investissements plus agressifs.